GUIDE TOURISTIQUE DE SÉVILLE

HISTOIRE DE SÉVILLE

CONTACTEZ-MOI POUR UNE VISITE SUR MESURE!

Un peu d’histoire …

Séville est le résultat de la rencontre de différentes cultures qui, au cours des siècles, ont enrichi son patrimoine culturel, monumental et artistique. Si l’on s’accorde au mythe, le fondateur de Séville serait Hercules, par la construction de ses célèbres colonnes (l’une étant le Rocher de Gibraltar et l’autre le Mont Musa sur la rive africaine). Sur l’une des portes désormais perdues à l’entrées de la ville on pouvait lire l’inscription suivante : « Hercules me construisit, César m’encerclât de murailles et le Roi Saint me conquit ». Aujourd’hui, nous savons qu’Ispal, la première colonie de Tartessiens (population indigène active vers 1300 av. J.-C.), a été plus tard occupée par les Phéniciens et les Carthaginois. De cette période reste le « Tesoro del Carambolo », extraordinaire parure rituelle en or dont on peut admirer une copie au musée archéologique. L’original étant conservé dans le coffre d’une banque. En 206 av. J.-C. la ville a été rebaptisée Hispalis par les occupants romains qui ont fondé à proximité Italica, dont les ruines sont aujourd’hui encore visibles. Dans cette sorte de quartier résidentiel, Beverly Hills de l’époque, deux empereurs sont nés : Trajan et Hadrien. Jules César éleva Hispalis au rang de colonie et en fit l’une des villes les plus importantes de la péninsule ibérique. À la chute de l’empire romain, ce fut au tour des Wisigoths et en 712 des Arabes qui renommèrent la ville Ishbīliya. Ceux-ci furent les promoteurs d’une ère de splendeur culturelle extraordinaire. Ils réussirent à chasser l’invasion des Normands (844), mais pas celle des chrétiens qui,  en 1248, avec saint Fernando III de Castille et Léon. Ce fut alors que la ville subit une rapide transformation où la grande mosquée a été remplacée par l’actuelle cathédrale. Après la découverte de l’Amérique (1492), son port fluvial sur le Guadalquivir, dominé par la « Torre del Oro », obtient le monopole du commerce avec le Nouveau Monde. C’est à ce moment que Séville devient l’une des villes les plus riches et cosmopolites, ainsi que la plus peuplées du royaume avec 100 000 habitants. Le XVe siècle sera pour Séville le « Siglo de Oro » grâce à des maîtres tels que Velázquez, Zurbaran, Murillo, Valdés Leal, Martinez Montanés, Roldan. Vers le milieu du XVIIe siècle cependant, la peste et l’ensablement progressif du Guadalquivir condamnent Séville à un déclin inexorable. Ville de province désormais endormie, Séville réapparaît sur la scène internationale au début du XXe siècle grâce à l’Exposition Ibéro-Américaine de 1929, comme le témoigne la spectaculaire « Plaza de España ». En 1992, Séville accueille l’Exposition Universelle avec des installations futuristes telles que le monumental pont Alamillo de l’architecte star Santiago Calatrava.

Pour l’heure ce sera tout. Retrouvons-nous à Séville et je vous en dirais d’avantage ?

Patrik Perret

Guide Touristique
Historien de l’Art

Téléphone

+34 607746601
+39 3404699295

Adresse e-mail

info@visiteseville.com