Le nom actuel « Andalousie » dérive de « Al-Andalus », le terme arabe qui désignait l’ensemble des territoires de la péninsule Ibérique et certains du sud de la France qui furent, à un moment ou un autre, sous domination musulmane entre 711 (premier débarquement des « maures ») et 1492 (chute du dernier royaume musulman de Grenade). On dit que, probablement, ce nom dérive du fait que les conquérants appelaient la péninsule « la terre des Vandales » (Vandalus), peuplade barbare qui, entre autres, l’occupait après la chute de l’empire romain. L’Andalousie actuelle, qui en tire son nom, n’en constitua longtemps qu’une petite partie.      
L’Andalousie musulmane fut le théâtre pendant huit siècles de la cohabitation de mondes religieux et culturels totalement opposés : l’Islam et la chrétienté. L’empreinte laissée par les musulmans est immense. Par exemple, la population d’Al Andalus était très variée. Elle se composait des arabes, qui occupèrent toujours les fonctions de décision et des berbères, venus d’Afrique du Nord avec les arabes, qui travaillaient l’agriculture, l’élevage ou l’artisanat. Il y avait encore les autochtones mozarabes, chrétiens arabisés, fidèles à leur religion, mais qui, pour pouvoir la pratiquer étaient soumis à l’impôt et des muwallads, chrétiens convertis à l’islam, qui pouvaient ainsi occuper souvent de hauts postes. Sans oublier les juifs, arrivés dès l’antiquité, qui s’intégrèrent parfaitement dans la société islamique. Comme les chrétiens, ils purent continuer à pratiquer leur religion moyennant impôt.        
Après plus de cinq siècles de la Reconquête et de « christianisation » restent encore nombreux les souvenirs de la longue domination musulmane dans la gastronomie, la langue, les mœurs, l’art, l’architecture et certaines traditions. Par exemple, encore aujourd’hui est très diffusé la production du carrelage aux décorations géométriques typiquement arabes et le moderne centre FIBES (Feria Iberoamericana de Sevilla) qui ouvra ses portes en 1989 pour célébrer l’événement annuel de la « Feria Ibéro-américaine de Séville », s’inspire clairement de l’architecture magrébine.        
Ce sont tous des hommages a un riche passé qu’on pourra (re)découvrir ensemble !

 

Patrik Perret

Guide Touristique
Historien de l’Art

Téléphone

+34 607746601
+39 3404699295

Adresse e-mail

info@visiteseville.com